Examen clinique ciblé
Interrogatoire
  • Terrain
  • Contexte, recherche d'un facteur déclenchant
  • Description de la douleur
  • Éliminer un diagnostic grave (lombalgie secondaire) : rechercher les drapeaux rouges
  • Éliminer les signes de gravité : souffrance médullaire (sd radiculaire lésionnel + sd sous-lésionnel avec troubles moteurs/sensitifs/sphintériens + sd rachidien), compression radiculaire (déficit sensitivo-moteur d'un territoire radiculaire systématisé et/ou abolition ROT (réflexes ostéo-tendineux)) et syndrome de la queue-de-cheval (anesthésie en selle, troubles génitosphinctériens (mictions impérieuses/retard à la miction/nécessité de pousser pour uriner, constipation, impuissance, anesthésie vaginale), douleurs mono ou pluri-radiculaires, paresthésies ou anesthésie dans les membre inférieurs de topographie radiculaire, déficit moteur mono/pluriradiculaire uni/bilatéral)

Examen physique minimum conseillé

- Inspection : aspect général, déformations structurelles et/ou troubles de la statique rachidienne
- Mouvements actifs : flexion (limitation significative souvent pathologique), extension, flexion latérale
- Contracture musculaire paravertébrale ? Point douloureux à la palpation du rachis ?
- Signes de souffrance radiculaire ? Sd de la queue de cheval ?
  • atteinte motrice = selever d'un squat de genou (racines L3-L4), marcher sur les talons (L5) et marcher sur les pointes (S1)
  • atteinte sensitive ?
  • ROT présents ?
  • troubles génitosphinctériens ? anésthésie en selle ?
- Examen général

Si l'interrogatoire orient vers une douleur non rachidienne,une déformation structurelle, un trouble neurologique généralisé ou une pathologie rachidienne grave, il est approprié d'examiner le patient plus complètement selon la pratique clinique normale.

Sources

MISE A JOUR

La dernière modification de cette page date du 10 avril 2017.

Copyright © 2016 par Pierre Margulies
logo